Chose

La Chose

Publié le Mis à jour le

Du plus loin qu’il se rappelait, Fingal avait toujours vécu avec l’Ancienne.

Les enfants du village, eux, avaient tous un père et une mère. Parfois l’un des deux parents était mort, mais on se souvenait tout de même de lui. On savait qu’il avait existé, qu’il avait eu un nom, une histoire. On pouvait aller lui rendre visite au cimetière et lui parler, même si les réponses étaient rares. Fingal, lui, n’avait que l’Ancienne. Lire la suite »

Publicités